C’est quoi le bonheur ? – selon Grégory Mutumbo

le

Un témoignage de vie qui interpelle et inspire …

Celui de Grégory Mutumbo …

Je vous laisse le découvrir à travers cette vidéo …

Et être inspiré(e) par ce témoignage de vie authentique qui embrasse tout ce qu’elle comporte dans sa dualité apparente : le mal et le bien, le négatif et le positif, la guerre et la paix …

Allons voir plus loin, au-delà de cette dualité, à travers le témoignage qu’il apporte …

Grégory nous invite à « lever les voiles » pour grandir dans l’Amour et découvrir le bonheur au sein d’un malheur « apparent » …

***

Quelques phrases tirées de la vidéo, et qui m’ont spécialement marquée :

« Je suis la seule personne responsable de ma vie et de mon bonheur »

« Nous sommes tous reliés »

 » (…) J’accepte de sentir dans mon corps physique (…) accepter est un état, ce n’est pas une action, j’accepte, je reste dans cet état, ici et maintenant, j’arrête de lutter contre ces émotions, contre ce qui veut circuler en moi (…) tout le monde a accès à cela (…) j’ai une boule dans le ventre ? … très bien, et bien je la laisse circuler (…) cette fin de la guerre en moi, cette fin de la lutte contre une émotion amène progressivement autre chose (…) je me libère d’une tristesse, c’est la paix qui s’installe en moi (…) tout le monde a accès à cela (…) dans la croyance collective, on se dit « si je laisse circuler à travers moi les émotions, ça va exploser ! », et c’est précisément l’inverse : c’est du fait de la compression, que ça explose, que ça génère toutes ces douleurs physiques, qu’on arrive à un tel degrés de déni de soi, que toute cette dépression énergétique amène une dépression nerveuse (…) lorsqu’on laisse la vie circuler à l’intérieur de soi, tout est fluide (…) c’est ce volcan intérieur qu’on maintient encapsulé qui explose et pas l’inverse … tout cela  se vérifie, se valide, (…) il faut l’expérimenter si ça reste juste dans la tête comme un beau concept, ça changera pas (…) »

« est-ce que dans ce que je dis, fais (…), je puise dans l’amour ou dans la peur ? »

« si je n’avais aucune peur (=non amour), qu’est-ce que je ferais ? »

« observe en toi (…) la conscience observe en moi la peur (…), et à partir du moment où je ne suis plus identifiée à mes peurs, par la conscience qui observe ça en moi,(…) l’amour reprend sa place initiale (…) »

« (…) change d’abord ton monde intérieur, et effectivement après tu pourras aller là où tu veux (…) »

« (…) la synchronicité est constante et partout (…) »

 » (…) pour moi, la spiritualité est partout et tout le temps (…) c’est nous qui mettons une séparation (…) c’est aimer tant et tant ce que la vie nous donne expérimenter (…) c’est très concret (…) dans la matière (…)  »

 » c’est une symphonie des âmes où tout parle, tout inter-agit (…) ça se vit (…) on n’a rien à apprendre, on a juste à retrouver la mémoire (…)  »

 » amener ta conscience sur tes parties intérieures qui t’empêchent de goûter ce chemin de l’infinitude (…) et d’expérimenter (…) la Présence  »

« Lorsque nous avons tout appris, puis tout oublié; tout posséder, puis tout perdu; tout tenu, puis tout lâcher; voici que l’Esprit, sans s’annoncer, frappe à notre porte et demande de sortir »

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s