On a tous un jardin à fleurir !

http://anti-deprime.com/2016/08/23/stopper-linfluence-pensees-negatives/

Le site sur lequel vous trouverez l’article ci-dessus est une mine de « pépites » !

Voilà ce qui me vient suite à la lecture de cet article inspirant :

J’aime cette image qui compare l’attitude que nous avons envers nos pensées avec l’attitude que nous pourrions avoir avec un jardin …

Nous sommes les jardiniers de nos jardins intérieurs …

Avons-nous conscience que nous « cultivons » un jardin dans lequel chacune de nos pensées est soit un engrais pour faire fleurir un système de pensées positives, et pour faire fleurir notre Etre, soit une mauvaise herbe qui croîtra au fur et à mesure qu’on la nourrira de pensées négatives.

L’engrais sera d’autant plus puissant, et le jardin d’autant plus fleurissant, agréable et beau pour nous, que nous entretiendrons celui-ci avec des pensées positives.

Petits gestes d’entretien après petits gestes d’entretien, le jardin se maintient au plus beau de sa forme ! C’est l’histoire d’un jardinier qui ne se lasse jamais de rendre toujours plus beau son jardin. C’est l’histoire de la persévérance qui accompagne la bienveillance et qui amène le jardinier à cultiver un jardin toujours plus fructueux … toujours plus beau … C’est l’histoire d’un jardinier qui ne se décourage jamais devant les mauvaises herbes qui peuvent continuer à pousser ! A force de persévérance, les pensées positives auront assez de force pour enrayer la pousse des mauvaises herbes, et prendre le dessus sur elles.

Plus nous nourrissons notre jardin intérieur de pensées positives, plus les pensées négatives inscrites dans notre schéma pourront disparaître petit à petit … ou du moins exister sans faire de bruit, et laisser plutôt voir et contempler les magnifiques fleurs et les beaux fruits des pensées positives !

Le jardin intérieur, c’est un jardin immense sans limites où se déploie toutes les dimensions de notre Etre, où se lient notre cœur à nos pensées, nos pensées à notre cœur, notre corps à notre âme, notre âme à notre corps … laissons fleurir nos pensées et nos émotions, observons-les, sans les juger, et nourrissons celles qui nous rendent la vie plus belle !

Il y aura toujours un jardin où se mêlent pensées positives et pensées négatives … Ne cherchons pas à éradiquer toutes nos pensées … observons-les simplement … puis laissons de côté celles qui sont négatives, et nourrissons simplement celles qui sont positives ! Pour les nourrir : leur donner de nouvelles pensées positives, les valoriser, les exprimer sous différentes formes, se concentrer sur elles !

Comment faire quand « penser positif » semble si contradictoire avec ce que nous ressentons, avec nos émotions  du moment ?

Dans ce cas, j’ai remarqué que si je n’y arrive pas, c’est dû au simple fait que je juge mes émotions comme étant « négatives », que je me juge, et que si ces émotions sont trop fortes, trop difficiles à accueillir, j’ai l’impression que je vais me « forcer » à « penser positif » … et là, c’est comme « couper les racines » de mes belles pensées … qui du coup, n’ont aucune chance de survivre et de fleurir.

Que faire alors ?

Accueillir les émotions qui nous traversent avec beaucoup d’amour et de bienveillance envers soi-même. Les laisser nous traverser … Nous laisser porter par le flot de la Vie et revenir doucement à sa respiration … ici et maintenant dans l’instant présent … avec douceur … regarder ces émotions, les nommer, regarder les jugements que l’on peut se porter et les dire puis les laisser aller …

Juste revenir un instant sur ce qui se passe et s’accorder de se dire : « Je suis ».  Et on peut ajouter : « Je suis Amour ». « Je suis Vie ». « Je suis Bonheur »… Ce sont des exemples … il y a autant de façons de jardiner qu’il n’y a de jardiniers sur Terre et nous sommes tous jardiniers de nos terres 😉

Nos pensées sont si liées aux émotions qui nous envahissent … ces émotions qui sont signes de notre vitalité et à qui nous ne pouvons incriminer rien d’autre que de nous mettre en mouvement ! Simplement, nous pouvons les écouter … les accueillir, les dorloter, les laisser arroser notre terre pour qu’elle devienne fertile, qu’elle accueille chacune de ces émotions.

Alors, il deviendra plus facile de nourrir nos pensées positives et de les faire fleurir … laissant de côté petit à petit nos pensées négatives.

Et en même temps, il est bon de penser et de croire que cette séparation entre le « négatif » et le « positif » n’est que « temporaire », et qu’en allant au-delà de cette séparation, on peut retrouver un jardin intérieur où l’Etre se retrouve serein, ré-uni au-delà des séparations apparentes, réconcilié avec toutes ses « parties », qu’elles soient négatives ou positives.

Il est bon de jardiner, de co-créer sa vie en cherchant à faire fleurir uniquement les bonnes herbes, tout en laissant co-exister les bonnes comme les mauvaises herbes 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s