Et si j’arrêtait de dire « si … » ?

le

Et si j’arrêtais de dire  » Si … » ?

Et si j’arrêtais de mettre ma vie entre parenthèses ?

Et si j’arrêtais de poser des conditions à ma vie  ?

Et si j’arrêtais de conditionner ma vie ?

Et là … tout vole en éclats !

Finis les « si… » qui conditionnent et qui emprisonnent ma vie !

 

Toutes les limites, toutes les barrières,

Tout ce qui me retenait … ne me retient plus !

Alors la chute est vertigineuse ….

Et je me sens complètement perdue …

La vie est si vaste, si mystérieuse, si infinie …

J’ai d’infinies possibilités pour vivre …

Et parfois, il me paraît alors plus simple de mourir,

Comme je le faisais petit à petit jusqu’à aujourd’hui …

Plutôt que de vivre, vivre pleinement, vivre à 100 % !

Où sont passés mes rêves ?

Mes rêves d’enfant qui accueille la VIE en GRAND ?

Les rêves tués à leur origine pour « devenir grande »,

Les rêves oubliés pour « être responsable », « devenir adulte » …

Mes rêves, où sont-il ? Où se sont-ils enfuis ?

Quels sont ces rêves qui disent qui je suis ?

Où suis-je ? Qui je suis ?

Mes rêves d’enfant parlaient sans doute de moi, profondément,

Où sont-il, ces rêves, maintenant ?

Je vous cherche …

Je me sens perdue et si seule sans vous, mes chers rêves !

Je ne parle pas de vous, rêves construits « raisonnables » aux yeux des « grands » …

Je ne parle pas de vous « chères constructions de la raison » !

Je parle de vous, ceux qui me faisiez vivre et vibrer quand j’étais petite enfant … ?

Autant que vous ayez pu exister pour un peu de temps soit-il …

Avant la destruction massive par les peurs des adultes,

Avant l’arrivée des lois régies par la peur, avant l’arrivée du perfectionnisme …

Avant l’arrivée de toutes ces perceptions destructrices de vie …

Avant l’arrivée de mon fonctionnement « blindée contre les émotions envahissantes »,

Avant ma fuite des émotions trop encombrantes, trop culpabilisantes,

Pour un « bon conformisme »,

Pour une vie « rassurante », « comme il faut », « sans dépasser les limites »,

Pour une vie « bien contrôlée », « bien équilibrée »,

Alors que la vie est flot, flot incontrôlable, flot débordant,

Alors que la vie est ainsi …

Et qu’ainsi était, est et sera la vie, qu’on le veuille ou non,

Qu’on la contrôle ou non,

Elle EST.

Maintenant, où est ma vie ?

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s